flShow - Carousel
Accueil du site > Un peu d’histoire>La croisade

La croisade


En 1310, Thomas, fils de Jean, épouse Isabeau de Melun, et part aussitôt pour la guerre des Flandres ; laissant certainement à sa femme les plaisirs de l’embellissement du château de Puivert (concernant la partie Est essentiellement).Lui aussi fréquente les ’grands’ de cette époque bouleversée, puisque par lettres patentes données en 1319, Philippe IV étend les immunités de Puivert ; et marie sa fille au comte de Soissons. Le donjon, la taille et la richesse sculpturale des tours et de l’enceinte ,datés de 1310, demeurent les témoins les plus importants des ambitions politiques et du rayonnement culturel de cette grande famille.

Thomas II hérita de Puivert, Nébias, St Jean de paracol, Montjardin, etc. ; son frère Philippe de Chalabre, Rivel, Sonac, etc. ; leur soeur, mariée au comte de Soissons, vendit ses droit sur les terres de Puivert à Thomas.

Celui-ci fait montre de ses privilèges dans les années 1350...Il refuse et demande,par lettres patentes, de payer les taxes exigées par le souverain, et la restitution de celles déjà acquittées...

Béatrix, sa femme, ne lui donne pas d’enfant male, mais quatre filles qui à sa mort se partageront avec son frère Philippe, le château de Puivert et ses dépendances...

Fait intéressant, nous donnant un plan, les noms des tours et une idée de la taille du château, trois des quatre héritiers, se le partagerons.

Cette même année 1379, Guiraud de Voisin,gendre de Thomas, intente un procès contre les ’’puivertains’’, qui refusaient la garde du site pour laquelle ils furent exemptés de taxes royales...

Il réussit enfin à éliminer ses concurrents au château, et y décède en 1414.

Son gendre, Roger de Levis-Mirepoix, aussi y meurt. Son petit fils, Jean II de Voisin, épousera Paule de Foix Rabat, mariage qui augmenta ses titres déjà considérables. Pour Puivert notamment, il prêta hommage au roi en l’an 1461.1491, pour ’’rétrocession’’ de dot, obtenue par Jean IVde Lévis devant le parlement de Paris, le château et la baronnie de Puivert revinrent à la famille de Levis-Mirepoix. La somme de 8000 Livres de dot était réclamée par Jean de Levis au décès de sa soeur Elipside, trépassée sans enfant de son mariage avec Philippe de Voisins, auquel Jean II devait la vie. Ce fut enfin JeanV de Levis qui commanda la défense du chateau lors des attaques espagnoles en 1495.

Restitué a JeanII de Voisins lors de l’acquittement total de la dot,sa fille apporta la baronnie et le château à son fils Guillaume II de Joyeuse vers 1570.En cette même année, les habitants de la Baronnie lui prêtent hommage, pour les droits accordés à Jean de Bruyères...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | webmail | Réalisation www.8iemeclimat.net