flShow - Carousel
Accueil du site > Un peu d’histoire>Puivert et les troubadours

Puivert et les troubadours


Aliénor d’Aquitaine naquit en 1122.Son territoire s’étendait de la Loire aux Pyrénées, comptant Poitou, Limousin, Auvergne, Guyenne et Gascogne en plus de l’Aquitaine. Elle naît duchesse, devient reine de France, puis reine d’Angleterre, et représente aujourd’hui la Femme complète. Les plus grands troubadours d’Occitanie s’en sont amourachés, tels Bernard de Ventadour , Jaufré Rudel, Peire d’Auvergne... Sur la route du retour, le cortége castillan-aquitain (comptant les plus fameux troubadours du temps) devant présenter Alphonse VIII à la petite Aliénor, alors âgée de neuf ans, fille de la reine d’Angleterre ; s’arrête à Puivert quelques jours. Le château occupait alors une place importante, aux portes des comtés de Foix, de Toulouse de Carcassonne, du royaume d’Aragon,sur les ambitions anglaises, sur la ’’via aquitania’’ ; car cet arrêt est une marque flagrante de reconnaissance, et surtout, il dénote d’un volume de bâtiments suffisamment grand pour accueillir toute cette cour et son intendance (il est à noter que le logis du château, daté du XIIé siècle, est deux fois plus grand que le logis de Chinon).C’est alors que Peire d’Auvergne rédigea sa ’’satire littéraire’’ dans laquelle il critique tout les treize trouvères présents : Peire Roger, Guiraud de Bornelh, Bernard de Ventadour, Guilhem de Ribes, Rimbaut d’Orange, Cossezen... pour finir sur lui même et par ce vers :


’’Peire d’alvernha a tal votz Que chanta de sobre e de sotz E lauza-s mout atota gen Pero maistres e de totz Ab qu’un pauc esclarzis sos motz Qu’a penas nuls om los enten’’

’’ Lo vers fo fagz als enflabots A Pog-vert tot joyan rizen.’’


Voir la Salle des musiciens



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | webmail | Réalisation www.8iemeclimat.net